Pour la victoire 16 ans après !

Le 10/06/2016


Pour la victoire, 16 ans après.

Connaissez-vous le point commun entre l’Euro 2000 et celui de 1984 ? Oui, nos Français les ont tous les deux gagnés, cocorico ! Mais les similitudes ne s’arrêtent pas là. Saviez-vous que les deux compétitions ont commencé par une victoire face au Danemark ? Dommage pour nous que les coéquipiers de Daniel Hagger ne soient pas qualifiés pour la compétition.

  • 9 buts de Platini dont deux coups du chapeau, la France finit l’Euro 1984 invaincue, avec un Joël Bats en forme olympique, la malheureux gardien espagnol Arconada rentre dans le cercle très fermé des joueurs ayant donné leur nom à une action après avoir concédé le premier but du match à Platini, encore lui. Giresse et Tigana l’accompagnent dans l’équipe type de la compétition, la French Touch fait parler d’elle et occupe même les deux premières places du classement final du Ballon d’or cette année-là. Michel Platini gagne sa deuxième récompense et devient même l’année suivante le premier joueur à remporter trois fois d’affilée la plus haute distinction personnelle.
  • 2 juillet 2000, Rotterdam. La France, au bout du suspens marque le But en Or par l’intermédiaire de David Trézeguet, et devient le premier pays à réaliser le doublé Coupe du Monde – Euro. Un championnat d’Europe des nations qui amène son lot de tension et d’émotions : de valeureux Néerlandais qui chutent à domicile en demi-finale face à une Squadra Azzura emmenée par un Toldo en état de grâce. Les Italiens retrouvent en finale des Bleus dont les jeunes pousses ont montré de belles choses dans la compétition, à l’image de Sir Thierry Henry qui laisse déjà entrevoir ses progrès londoniens. Des Bleus victorieux donc, qui forcent la bande à Maldini à reboucher le champagne dans les derniers instants du match grâce à Sylvain Wiltord.